La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

AfterKio, l'enfer d'un renouveau

L'univers

Vous trouverez dans ce sujet des précisions sur :

  • L'état du monde
  • Les conflits majeurs
  • La politique et les classes
  • L'économie
  • Les moyens de transports
  • Les stimulants
  • Les armes

Les précisions plus typiques des classes et des villes sont précisées directement dans la description des lieux

Résumé de L'univers

Kiowes. Tel est le nom que lui donne ses habitants. Ceux-ci ont des origines distinctes qui se sont unies au fil des siècles. Néanmoins, avec les dernières évolutions, l'écart s'est creusé entre les êtres, à tel point que l'on commence à entendre parler de nouveaux "peuples" plutôt que "classes sociales" : les Teks, les Bioteks, les Jeks et les Ingeks.

Deux villes sous l'influence des mouvements Bioteknos et Teknos se disputent la part du gâteau, et tentent d'imposer leur vision des choses au reste du monde.

L'état du monde

Après toutes les catastrophes, le monde est dans un sale état. Cependant, grâce aux anciennes technologies, certaines ruines sont restées en partie intactes. La reconstruction a commencé il y a plus d'une centaine d'années, une certaine stabilité existe donc. Cela permet à la population actuelle de ne pas complètement partir de zéro.

Les deux plus grosses anciennes cités ayant survécu, Galiée et Mépyrée, sont la garantie pour certains privilégiés d'un accès à des connaissances et équipements avancés, qui leur ont permis un redressement rapide.

Hors de ces villes, une ou deux autres cités, majoritairement neutres, conservent également quelques avantages. Yrs est une rare chanceuse, car située dans un climat tempéré, clément, avec des terres cultivables, et une population pacifique. Un paradis miniature, mais véritable sujet de convoitise sur le long terme. Port-sauveur n'a pas cette chance, mais a su tirer parti de son environnement et du génie de ses habitants, et se positionne comme cité marchande, assurant un semblant d'unité à l'ensemble du monde.

En dehors de cela, l'univers est globalement hostile pour toute personne non avertie. Rares sont les coins de verdure accueillant (mais ils existent), la plupart des terres étant sèches, stériles, ou au contraire marécageuses et dotées d'une végétation féroce. Les sources d'eau potables sont rares, et beaucoup de végétaux sont devenus des poisons mortels.

Dans ces coins là, des espèces parfois dangereuses peuvent vous surprendre. L'évolution naturelle ou bien les mutations ont en effet engendrées une faune bien adaptée à la survie, et peu commode.

Conflits

Devant l'hostilité de la planète, les êtres humains ont du s'adapter. Mais ils ne se sont pas contentés de laisser faire la nature, et ont vite appris à modifier leurs corps pour faire face au danger.

Au fil du temps, deux grandes écoles de pensées et de procédés ont vu le jour. Mais bien qu'unies dans leur but, la survie, des désaccords profonds sur les techniques à employer ont eu tôt fait de provoquer une forte scission au sein du peuple. La politique est venue se mêler au conflit, donnant naissance aux mouvements Teknos et Bioteknos.

Les Teknos jurent principalement par les avancées cybernétiques, robotiques et nanotechnologiques leur permettant d'améliorer les performances du corps humain. Galiée est leur territoire, et est modelée à leur image. A leur tête, un Tek, H.Graem, qui a su tirer profit de ses découvertes sans états d'âme.

Les Bioteknos jugent la technologie Teknos dangereuse, peu précise et pas assez naturelle. L'évolution les a doté d'un pouvoir permettant d'influencer sur leur patrimoine génétique, ce dont ils se servent pour améliorer leur corps. Les pouvoirs qu'ils ne possèdent pas, ils les façonnent grâce à leurs connaissances en biologie, biochimie et génétique. Mépyrée est leur territoire, s'élevant sous et sur terre, et une mystérieuse Biotek préside le conseil régnant mis en place.

Le conflit entre les deux est permanent mais pas frontal. Un état de guerre froide a été déclaré, mais chacun ne lésine pas à envoyer espions ou assassins afin d'obtenir la suprématie. Bien entendu, au delà des Teknos et des Bioteknos, d'autres ont leurs propres opinions. Chez les autres classes, certains se rallient à un mouvement, d'autres non.


Mouvements politiques et Classes

Avant toute chose, ne mélangeons pas les choses.

Sur Kiowes, on peut appartenir au mouvement Teknos, Bioteknos ou être neutre.

Mais on peut très bien appartenir à la classe Teks ou Bioteks et ne pas forcément avoir les mêmes valeurs que celles des mouvements.

Outre ces deux classes, on dénombre également les Ingeks et les Jeks.

Ces dernières sont neutres, mais certains des individus peuvent intégrer le mouvement Teknos ou Bioteknos. La plupart des gens neutres vivent dans des clans loin des grandes villes, ou on intégré Port-sauveur, seule cité encore assez imposante capable de faire face aux deux autres.

Pour information, les habitants de Mépyrée sont les Mépyrens, Ceux de Galiée, les Galiens, de Port-sauveur les Salviens et ceux d'Yrs les Yrsois.

L'économie

Bien qu'il existe une monnaie acceptée de tous, le Kep, il est plus courant de procéder à du troc. Les principales marchandises échangées sont :

  • la nourriture et les boissons
  • l'eau
  • les composants et éléments techniques découvertes dans les vieilles ruines
  • tout savoir oral ou écrit utile aux communautés
  • toute potion ou ingrédient
  • les services

Les moyens de transport

De villes en villes, le moins cher et le plus évident reste la marche à pied. Néanmoins, les terres arides et hostiles invitent rarement à la promenade. Aussi pour les longs voyages, tout voyageur quelque peu expérimenté choisira de se procurer un véhicule. Les citoyens de Port-sauveur sont les principaux fournisseurs de moyen de transport du nouveau monde. Parmi les solutions les plus primitives et les moins coûteuses, on se contentera de choisir une monture, poneys géants ou Rotargs, dressés pour tenir sur de longues distances.

Vue d'une voyageuse en Rotarg - Desert-punk by Rayph

On ne sait pas trop pourquoi les Salviens ont à leur disposition autant de ressources. Visiblement, l'ancienne ville devait être à l'origine une énorme plateforme de commerce, où se réunissaient des gens venus de toute part. L'avantage, c'est que grâce aux nombreuses constructions du passés, les Salviens arrivent à réparer et à mettre sur pied des multitudes de moyens de transports. Individuels ou collectifs. Ils ont même dernièrement réussi à recycler un étrange appareil permettant de voler dans les airs.

Attention cependant. Ces appareils sont coûteux, rarement mis à disposition des étrangers, et surtout ce sont des dispositifs expérimentaux. Personne ne pourra jamais vous garantir que vous arriverez entier à destination en montant à bord d'un de ces engins.

On raconte également qu'une sorte d'association se serait montée récemment à Port-sauveur. Quelques illuminés auraient l'intention de créer des lignes de transport accessibles à tous, permettant de relier les grandes villes ou au moins quelques points de passage. Il n'est pas sur que ce soit au goût de tout le monde, mais l'idée semble intéressante. Le futur nous en dira certainement plus.


Les stimulants

Dans ce monde où toutes les matières premières sont dures à trouver, il est certaines substances qui elles sont toujours plus ou moins à disposition, à condition d'y mettre le prix. Si de tout temps des personnes ont eu recours à la drogue pour diverses raisons, c'est désormais devenu un mode de vie presque commun chez certains, notamment chez les classes les plus inférieures de Mépyrée, le gouvernement en place favorisant discrètement la prolifération des substances hallucinogènes pour asseoir davantage leur autorité. Pendant que la multitude reste béate devant tant de bonheur artificiel, quoi de plus facile que de se hisser au sommet ? Du côté de Galiée, elles sont appréciées pour aider l'assimilation de certains organes cybernétiques par le corps humain.

On n'oublie pas non plus les usages plus spécifiques, souvent utiles pour les différents missions d'exploration. Les habitants d'Yrs qui ont accès à une flore plutôt développée, ont découvert chez certaines plantes des pouvoirs stimulants assez prisés des explorateurs. Une fois conditionnés, leurs extraits permettent de stimuler le système musculaire (courir plus vite, sauter plus haut vous diront certains...), d'autres agiront sur les récepteurs optiques et auditifs (vision de loin, acuité de l'ouïe...), permettant aux individus n'ayant pas accès aux modifications génétiques ou cybernétique de disposer des mêmes talents pour un temps donné.


Les armes

Les armes les plus courantes sont les armes blanches : couteaux, dagues, épées, lances... les membres cybernétiques développés pour l'attaque ou la défense, et les pouvoirs de mutations bioteks (griffes, poisons...).

Quelques armes à projectile ou à rayon (rares) sont également utilisées, mais assez coûteuses et plutôt réservées aux gens fortunés ou membres de diverses organisations.

0