La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

AfterKio, l'enfer d'un renouveau

Galiée

Reconstruction : 57%

Les quelques savants s'étant penchés sur la question vous diront tous la même chose : quoi qu'ait pu être Galiée par le passé, cela devait être un bijou technologique, surement le plus gros puits de savoir de tous les temps. C'est dans cette ville qui semble s'être écrasée du ciel que l'on trouve le plus de connaissances encore utilisables.

1e2d636054d22f9f1d13dc820d52afce.png

Les survivants qui mirent la main sur Galiée firent sans doute la plus grande découverte de l'ère de la reconstruction. Le plus étonnant se trouve sans doute dans le fait des ruines ancestrales jonchaient déjà le sol, ce qui fait que la cité volante s'est déposée en partie en surplomb de ces vestiges. La technologie devait y être remarquablement développée, ce qui a permis à la ville de s'effondrer sans être complètement anéantie, créant ainsi une ville en sandwich : les vestiges, puis les nouvelles ruines, en étonnamment en bon état.

Le seul malheur des nouveaux habitants fut sans doute qu'ils étaient loin de pouvoir comprendre l'étendue du savoir dissimulé dans les nombreux laboratoires, centres de recherches, installations techniques qu'ils mirent à jour. Leurs connaissances et un peu de tâtonnement leur permirent toutefois de pouvoir remettre en marche des membres cybernétiques qui étaient stockés dans ce qui devaient être un hôpital. Les historiens Ingeks estiment que de nombreux cobayes durent être utilisés avant de réussir à greffer correctement de tels membres, bien que des Bioteks durent également mettre la main à la pâte.

A l'origine, les implants cybernétiques récupérés à Galiée servaient à soigner les personnes ayant perdu un membre ou un organe lors des cataclysmes, d'un conflit ou d'une attaque d'animal sauvage. Avec le temps, une fois la techniques mise au point, c'est devenu une mode préventive : tout le monde venait se faire greffer une amélioration lui permettant de mieux survivre... Les stocks s'épuisant, il a fallu limiter la distribution des ces organes, et les Teks travaillèrent d’arrache-pied pour trouver le secret de leur fabrication. La découverte d'un laboratoire de nanotechnologie permet actuellement de faire de grandes avancées dans le domaine, mais les Teks sont loin de maitriser cet art à la perfection.

La ville de Galiée possède un aspect assez étrange de par son écrasement au sol. Quasiment uniquement constituées de bâtiments conçus dans un matériau inconnu, elle est composée d'une ville posée sur une autre ville. Au rez-de-chaussée, ce sont les bas fond, cette partie de la ville n'apporte rien à ses dirigeants, si ce n'est un peu de Keps détournés, qui la négligent complètement. Au dessus, c'est un étalage de merveilles. Les bâtiments sont lisses, parés d'un revêtement blanc aux reflets nacrés. D'anciens systèmes de sécurité condamnent l'accès à de nombreux bâtiments, et le matériau est indestructible avec les technologies connues : de nombreux secrets restent donc encore à découvrir.

A la tête de ce petit empire, un homme, H.Graem, qui a su se hisser à la tête du mouvement Teknos à force d'actions peu claires, et entachées de sang. La plus grosse tour centrale est le siège de son entreprise, la CTeK d'où il dirige la ville, assisté de plusieurs conseillers.

Principaux lieux :

  • Bas-fonds : Entre ruines antiques et bâtiments de pierre rafistolés, les bas-fonds dissimulent bien d'antiques secrets, qui intéressent peu sa population.
  • Bâtisses Teks : les Teks ou autres habitants n'ont fait que se réapproprier les anciens locaux existants. Souvent arrangés en pétales autour d'un immense pilier centrale, ils forment des plateaux de plusieurs niveaux tous communiquant. Au centre des pétales sont réunis les commerces et lieux de vie sociaux. Des grandes tours rondes abritent quant à elles tous les dispositifs techniques, laboratoires et industries.
  • Tour CTek : société gardant jalousement la plupart des secrets de Galiée. L'accès y est hautement sécurisé, et abrite de nombreux ateliers et laboratoire de recherche et de fabrication. H.Graem dirige sa société et la ville de ses quartiers, dans les derniers niveaux.
  • Ruines Teks : ensemble des locaux non découverts
0